La formulation, découverte par Arno Stern, est un répertoire universel de signes, indépendants de l’influence de l’environnement, de la culture, de l’âge ou de l’éducation, mais liés à la mémoire de la formation de l’organisme.

Arno Stern est un chercheur et pédagogue français, né en 1924. Inventeur de l’éducation créatrice en 1946, il en est le premier praticien. Il a ouvert dès les années cinquante un atelier à Paris qu’il appellera plus tard le Closlieu. Il y est le témoin des manifestations tracées par les participants, qu’il appellera la formulation. Il a pu étudier et comparer des milliers de documents provenant soit de son atelier, soit des pays qu’il a visités et où il a fait peindre des enfants dans des conditions similaires au Closlieu. En 1985, il a fondé l’Institut de Recherches en Sémiologie de l’Expression (IRSE), institut dédié à la recherche sur la formulation.

Etude de la formulation IRSE
Etude de la formulation, IRSE, Paris

 “Le lieu que j’ai créé est un espace clos. Cela détermine le caractère de l’activité qui s’y déroule. C’est un lieu de dépaysement, de rupture avec la vie quotidienne. Ses limites sont un rempart devant les pressions et les influences. Les mœurs, dans cet espace, contrastent avec celles de la société. Ce qui est tracé par chacun n’est jamais commenté, ni jugé. Voilà pourquoi – et aussi parce que ceux qui viennent ici sont de tous âges et non groupés par catégories – la compétition n’existe pas.

Ce climat est une mise en condition pour faire émerger ce qui est profondément enfoui dans chaque être. L’absence de récepteur, la liberté de se laisser aller à des tracés incontrôlés par la raison, l’absence de justifications verbales, lèvent l’hypothèque des mots sur les images.

Ainsi est tracé sur la feuille non pas ce qui naît de l’intention mais ce que dicte l’organisme. C’est cela que j’appelle la “Formulation”. “

Arno Stern